La communication et le marketing en Hauts-de-France, c’est…
1 316 entreprises
dont 97,5% de PME de moins de 50 salariés

6 769 salariés

mais aussi des annonceurs publics et privés, des formations…
et des défis à relever.

Retour sur les résultats de l’Observatoire 2016 de la Communication en Hauts-de-France

JE TÉLÉCHARGE LE PDF

L’Observatoire de la Communication 2016 :
retour sur les grands enseignements de l’enquête

Qui sont les communicants ?

Dans la région, plus de 3 annonceurs sur 4 disposent d’un service communication (ou d’une personne dédiée)

Dans 50% des cas, ce service compte entre 2 et 5 salariés.

Qui le dirige ?

  • 71% des services communication ont un directeur de la communication ou du marketing à leur tête
  • Dans 17% des cas (essentiellement des petites structures), c’est la direction générale qui le chapeaute directement

Qui est le communicant-type ?

  • une femme (61% des effectifs)…
  • … assez jeune (13% des répondants ont plus de 45 ans)
  • issue d’une formation spécialisée en communication (65% des réponses)

L’emploi dans la communication et le marketing : une spécialité en tension

Un marché de l’emploi compétitif

En 2016, les entreprises des Hauts-de-France ont initié 2 800 projets de recrutement dans la communication et le marketing.
Plus de la moitié (56%) de ces recrutements sont considérés comme « difficiles »

Des formations nombreuses et appréciées

En Hauts-de-France, plus de 30 établissements -publics et privés- dispensent 200 formations post-bac aux métiers de la communication et du marketing.

Des formations qui jouent à plein leur rôle d’insertion dans la vie active.

Agences-annonceurs : des relations constructives…

97% des annonceurs entretiennent des relations de confiance avec leurs prestataires.
96% se disent prêts à les recommander.

Communication : les missions les plus externalisées…. … et les moins sous-traitées
   1. Relations presse et influenceurs    1. Communication interne/RH
   2. Communication digitale    2. Communication économique et financière
   3. Stratégie de communication/de marque    3. Communication sociétale (RSE, développement durable)
   4. Communication institutionnelle    4. Communication/information clientèle

… mais des divergences assez nettes

Les annonceurs déclarent choisir leur agence
avant tout en fonction de :
Les agences pensent être sélectionnées
en fonction de :
   1. La compréhension (de leur métier et de leurs enjeux)    1. Le prix</
   2. La réactivité    2. La réactivité
   3. La créativité    3. La créativité
   4. Le prix    4. La compréhension (des métiers et enjeux de leur client)

Les perspectives du secteur de la communication/marketing : optimisme à tous les étages

Agences et annonceurs unanimes : la communication va prendre plus d’importance à l’avenir

52,4% des prestataires en communication et 49,4% des annonceurs en sont convaincus.

FOCUS 2016 : le digital, un enjeu encore émergent

Pour 90% des professionnels interrogés, le digital sera important dans les années à venir…
… mais il est encore considéré comme « émergent » par 50% des répondants.

Les outils digitaux les plus cités par les annonceurs et leurs prestataires ;

  1. Site Internet et développement Web
  2. Réseaux sociaux (Facebook, puis Twitter en tête)
  3. Emailing

L’observatoire de la Communication en Hauts-de-France, un baromètre évolutif

Un grand merci aux 245 professionnels de la communication et du marketing pour leur participation à cette édition 2016.
En 2018, l’Observatoire de la Communication approfondit son étude du secteur.
Vous avez jusqu’au 25 juin 2018 pour y participer.

JE PARTICIPE À L'ÉDITION 2018 DITES M'EN PLUS

L’Observatoire de la Communication est organisé par :

Merci à nos partenaires